Comment est venu mon désir d’enfant?

J’ai vécu mon enfance avec l’idée qu’un jour, comme tout le monde, j’aurai une famille avec des enfants. C’était naturel. Mais une fois entrée dans la vie active, je n’en étais plus si sûre. Laissez-moi vous raconter mon histoire et comment est venu mon désir d’enfant.

Une vie de famille en filigrane

J’ai eu une enfance paisible, à défaut d’être joyeuse. Mes parents sont vietnamiens et nous ont eus assez tard, mon frère et moi. Par conséquent, il y avait un gap entre nos cultures et nos générations. Et ils étaient plutôt introvertis, réservés et ils n’étaient pas forcément très démonstratifs ni affectueux. 

Même si je n’ai jamais douté de leur amour, par exemple l’année dernière ma mère m’a prise dans ses bras et je me suis sentie mal à l’aise, tellement je n’y étais pas habituée. Ils me montraient leur amour à leur façon, en étant là et en pourvoyant à nos besoins.

Un repas joyeux en famille, un contexte familial qui aurait pu m'aider dans mon désir d'enfant
Un repas joyeux en famille

Je ne me souviens pas avoir partagé beaucoup de moments en famille. Le soir on regardait la télé, le dimanche on allait à la messe. Le week-end, mes parents travaillaient à la pharmacie familiale. On ne discutait pas beaucoup et il n’y avait pas beaucoup de joie ni d’éclats de rire dans notre maison.

En résumé mon contexte familial a probablement fait que je n’ai pas eu un désir d’enfant comme certaines semblent être habitées.

Envie de liberté

Quand j’ai commencé à travailler, je n’avais qu’une envie c’était de profiter de tout mon temps libre. Aller au resto, voyager, voir mes amis… A l’époque, je partageais déjà ma vie avec le Geek. Ce n’était même pas une question de “est-ce que c’est le bon” ou pas. Juste ce n’était pas le moment. Notre vie à 2 me suffisait.

Notre dernier grand voyage avant bébé
Notre dernier grand voyage avant bébé

Nous avons franchi toutes les étapes: emménagement, 1er achat, pacs puis mariage. Je repoussais toujours l’idée d’avoir un enfant car je ne m’en sentais pas prête. Pourtant je savais que le Geek en voulait. Pour lui c’était ça le vrai engagement et non le mariage.

Puis après la série de mariages parmi nos amis, nous avons eu les premières annonces de bébé. Et là, j’ai commencé à paniquer. Cela semblait être l’ordre naturel des choses, donc je m’y sentais contrainte sauf que je n’en avais pas envie.

Quand le désir d’enfant arrive…

J’aurai préféré que ce désir d’enfant me soit naturel. Mais finalement ce fut un choix raisonné. Je savais que mon mari en voulait. Je savais que je serai une bonne mère. Et je savais qu’il valait ne pas trop traîner vu mon âge. J’avais alors 35 ans.

Personnellement, je me suis sentie prête lorsque j’ai réussi à le visualiser et à lui faire une place dans nos vies. J’ai demandé à mon mari qu’on déménage car je voulais que le bébé ait sa propre chambre. Nous vivions à l’époque dans un 2 pièces de 50m2.

Une fois le nouvel appartement trouvé, j’ai commencé à calculer la date d’accouchement et faire un rétro-planning comme le bon chef de projet que j’étais. Puis tout s’est mis en place naturellement.

Des mains sur un ventre de femme enceinte pour illustrer le désir d'enfant
Attendre un enfant

Je crois que si on attend d’être prêt, on ne se lancerait jamais. On ne sait jamais quand on sera prêt. Parce que tout simplement nous n’avons aucune conscience de ce que cela va être. Et parce que l’enfant lui-même est une inconnue. Il peut être facile à vivre ou horrible. Il peut l’être à un certain âge et pas à un autre. 

Et nous ne savons pas non plus comment nous allons y réagir. Avoir un enfant c’est toute une aventure. Et chacun va vivre la sienne à sa façon. Les enfants chamboulent tout et nous ébranlent dans nos convictions.

Est-ce que je regrette? Oui parfois. Mais maintenant il est là. Et je l’aime.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.